Panier

– 10% maintenant avec le code SPG10

+33 6 09 35 47 93
Statue apollon

Statue Apollon : quel est le symbole d’Apollon ?

D’une éclatante beauté, Apollon est un fils de Zeus et figure ainsi parmi les 12 dieux du mont Olympe. Ce frère jumeau d’Artémis n’est pas seulement beau, mais il est aussi vénéré pour ses nombreux pouvoirs. On dit en effet qu’il est le dieu du soleil et de la lumière, de l’harmonie, de la musique, de la poésie et des arts, de la guérison, de l’hygiène, de la divination, des oracles et de la prophétie, des purifications, de la vérité. Plusieurs symboles lui sont ainsi associés. Les plus courants sont le soleil, l’arc et les flèches, mais il en existe d’autres à découvrir ci-dessous.

La représentation du soleil

Certaines statues Apollon le représentent coiffé d’une couronne de Soleil ou chevauchant un char solaire. Les Grecs anciens voyaient en lui le dieu qui leur apportait la lumière et la chaleur et qui rythmait leur vie au fil des saisons. Ils lui érigeaient ainsi des temples et le glorifiaient à travers des cultes et des festivités.

L’arc et les flèches

Même si le principal dieu du Soleil est Hélios, Apollon possède plusieurs attributs démontrant qu’il est aussi un dieu solaire. Les flèches de son arc représentent symboliquement les rayons du soleil et évoquent la lumière du jour.

Sur de nombreuses représentations graphiques et statues d’Apollon, on le voit arborer un arc et des flèches avec lesquels il terrasse ses ennemis. Armé d’un esprit vengeur et investi d’une puissance punitive, il tue ainsi le serpent (ou dragon) Python qui a persécuté sa mère Léto sur l’ordre d’Héra, alors future épouse de Zeus et jalouse d’elle.

Accompagné de sa sœur Artémis, c’est également avec son arme de trait qu’il tue la progéniture de Niobé. Cette dernière s’était en effet moquée de leur mère qui n’a engendré que deux enfants, alors qu’elle en avait eu 14 (7 fils et 7 filles).

Il participe aussi au combat opposant les dieux de l’Olympe et les Géants. Héraclès et lui parviennent à éliminer Éphialtès en lui décochant chacun une flèche dans un œil.

Le laurier, symbole de la gloire

Certaines statues d’Apollon le montrent coiffé d’une couronne de laurier, symbole de la gloire. On dit en effet qu’après avoir tué le serpent Python, il se serait purifié dans le fleuve Pénée. Ce dernier traversait la vallée de Tempé où poussaient de nombreux lauriers, et c’est ainsi que notre héros entra triomphalement à Delphes auréolé d’une couronne confectionnée à partir de feuilles et de rameaux de ces arbres. Depuis lors, cette coiffure évoque la célébrité et la gloire si bien qu’elle est également octroyée aux vainqueurs des Jeux pythiques organisés en son honneur.

On dit que la couronne de laurier symbolise aussi l’amour déçu d’Apollon pour Daphné, fille du dieu fleuve Pénée. Amoureux de celle-ci, il l’aurait poursuivi de ses assiduités. Elle ne se sentait pourtant pas attirée par lui et comme il était trop pressant, elle fit appel à son père pour obtenir de l’aide. Celui-ci la métamorphosa en laurier. Affligé, Apollon aurait alors décrété l’immortalité du laurier en lui attribuant des feuilles persistantes. Il l’a également érigé comme emblème afin de marquer à jamais ses sentiments pour Daphné dont le nom grec signifie “laurier”.

La lyre et la cithare

Hermès, un autre fils de Zeus et donc demi-frère d’Apollon, créa la lyre le jour de sa naissance. Il confectionna son corps en utilisant une carapace de tortue. Il réalisa les cordes avec des boyaux de brebis. Il ne se distinguait pas seulement par ses talents de luthier, mais aussi de voleur. Il a en effet dépouillé Apollon de ses bœufs si bien que celui-ci vint le voir pour qu’il s’explique. Ce dernier fut néanmoins séduit par le son mélodieux de sa lyre. Il se résolut à passer l’éponge et décida même de lui laisser son bétail s’il acceptait de la lui céder. Le dieu des arts en fit l’un de ses emblèmes. Plusieurs statues Apollon le représentent d’ailleurs avec cet instrument.

Comme il est le dieu de la musique et des arts, il est invoqué par les artistes, les chanteurs et les musiciens. Un concours de musique et de danse relatant son entrée triomphale à Delphes (après sa victoire sur Python) était de même organisé pendant les Jeux pythiques. Chaque compétiteur devait donner le meilleur de lui-même et réussir sa prestation pour ne pas être hué et chassé de la scène.

Sur certains tableaux, on le voit distraire les 9 muses (ses demi-sœurs que Zeus a eues avec Mnémosyne au terme de 9 nuits d’amour) avec sa lyre. Chacune d’elles était la patronne d’un art ou d’une discipline comme la musique (Euterpe), la tragédie (Melpomène), l’astronomie (Uranie) ou la poésie (Polymnie). De nos jours, elles symbolisent toujours l’inspiration artistique.

Notons enfin que sur certaines représentations Apollon troque sa lyre contre une cithare qui en est une version plus sophistiquée.

Lors de ses déplacements, Apollon se sert généralement d’un char solaire qui lui a été offert par son père Zeus. Tiré par des cygnes, celui-ci le conduit chez les Hyperboréens et ensuite à Delphes.

Quelques statues d’Apollon (comme celle de Tuby qui agrémente les jardins de Versailles) le montrent attelé à des chevaux qui symbolisent la course du soleil d’est en ouest. Sur certains tableaux comme “Le char d’Apollon” peint par Odilon Redon, son char de feu est attelé à 4 chevaux qui représentent les quatre subdivisions du jour.

L’omphalos et le tépied

Ces deux objets étaient présents dans le temple d’Apollon à Delphes.

L’omphalos est une pierre représentant le nombril ou le centre du monde. C’est à cet endroit que se croisèrent deux aigles lancés par Zeus alors qu’ils suivirent deux trajectoires diamétralement opposés. Certaines légendes avancent que c’est sous l’omphalos qu’on aurait ensevelit le corps de Python après qu’Apollon l’eut tué.

Le trépied est d’autre part le siège où trône Apollon lorsqu’il veut prononcer ses prédictions. C’est aussi sur ce meuble à trois pieds que s’installait la Pythie pour déclarer ses oracles.

Statue du buste d'apollon

Statue Apollon : de nombreuses références aux animaux !

Plusieurs animaux sont associés à ce dieu grec comme entre autres le cygne blanc, le corbeau, le dauphin, le griffon, le loup, la cigale, le vautour, le coq et le serpent.

Le cygne blanc

Certaines représentations le montrent chevauchant un cygne blanc qui symbolise le soleil et la lumière. On dit aussi que des cygnes ont célébré sa naissance en chantant et en survolant l’île de Delos à plusieurs reprises. C’est également en leur compagnie qu’il accomplit ses plus longs voyages, car ils sont très endurants.

Le corbeau

Dans la mythologie grecque, le corbeau était chargé d’une mission particulière : transmettre les oracles des divinités. Il représente ainsi Apollon qui est le dieu de la prophétie et des divinations. La légende raconte néanmoins que ce dernier le maudit et teignit son plumage blanc en noir dans le but de le punir. Cet oiseau a en effet failli dans sa tâche qui était de surveiller sa maîtresse Coronis, puisqu’elle le trompa avec un mortel.

Le dauphin

Le dauphin est un autre attribut d’Apollon, car il représente l’harmonie. Cet animal était à ses côtés lorsqu’il était en quête de sites pour la construction de ses temples. Apollon se métamorphosa même en un dauphin géant afin de traverser la mer plus vite. Un édifice religieux lui est enfin consacré à Delphes, une ville dont le nom est très proche du mot “delphis” qui signifie dauphin en grec.

Le griffon

Souvent associé à Apollon, le griffon allie les forces du lion, le roi des animaux, et les pouvoirs de l’aigle, le majestueux roi des oiseaux qui ne craint pas de regarder le Soleil en face. Sur certaines statues d’Apollon (comme celle qui se trouve dans la section Palazzo Nuovo du musée du Capitole de Rome), celui-ci est représenté avec un griffon assis à ses pieds. Il lui arrivait de le chevaucher pendant ses voyages. Cet être fabuleux avait aussi pour mission de protéger son or et celui des Hyperboréens.

Le loup

On associe souvent Apollon au loup car son oracle aurait montré aux Sicyoniens comment protéger leur bétail de ce prédateur. La légende dit aussi qu’en tant que dieu Soleil, ses rayons tuaient cet animal au lever du jour. Le loup enfin, incarne aussi la fécondité, puisqu’il est associé à Léto que Zeus transforma en louve lorsqu’elle a été pourchassée par Héra. Retrouver notre collection statue loup !

Statue de loup incarnant Apollon

La cigale

Emblème de la musique et du chant en raison de ses stridulations caractéristiques, la cigale est souvent associée à Apollon, le dieu de l’art et de la poésie.

Le vautour

Selon la légende, les oracles interprétaient son vol avant de déclamer certaines prophéties. Le vautour est ainsi devenu l’attribut d’Apollon qui est le dieu des oracles et de la divination.

Le coq

Le coq est associé au dieu solaire Apollon, puisqu’il célèbre le lever du soleil avec son chant. Il symbolise également la virilité, la combativité et le courage.

Le serpent

Apollon, le dieu de la guérison, combat et éloigne les maladies. Sur certaines statues, à l’exemple de celle qui se dresse devant l’académie d’Athènes, on le voit accompagné d’un serpent qui est le symbole de la médecine. Ce reptile représente en effet la mort, et pourtant son venin peut également être utilisé comme remède lorsqu’il est administré à petites doses. Il est enfin intéressant de noter qu’Apollon est le père d’Asclépios, le dieu de la médecine dont l’emblème principal est le bâton entouré d’un serpent.

Les plantes qui représentent Apollon

Outre le laurier, d’autres plantes sont associées à Apollon. Parmi celles-ci figurent :
– le genévrier thurifère : son bois était utilisé dans la construction du temple d’Apollon à Utique ;
– le palmier-dattier : selon la tradition, Léto aurait donné naissance à ses enfants sous le seul arbre présent sur l’île de Délos : un palmier-dattier ;
– l’olivier : il faisait partie des offrandes présentées par les fidèles implorant la protection d’Apollon. Les criminels souhaitant expier leurs fautes avaient aussi la possibilité de lui présenter un brin d’olivier ;
– le tournesol : cette fleur symbolise le soleil et ainsi Apollon, le dieu solaire. La légende raconte que la nymphe Clytie tomba amoureuse d’Apollon, mais celui-ci ne partagea pas ses sentiments. Elle se métamorphosa alors en tournesol et ne cessa de diriger sa face vers lui, le soleil ;
– la jacinthe : d’un lancer de disque, Apollon tua accidentellement Hyacinthe, un homme dont il était amoureux. Le sang de celui-ci donna naissance à la jacinthe qui fleurit immanquablement au printemps ;
– le myrte : Certaines statues d’Apollon le montrent portant une couronne de myrte, une plante qui était utilisée comme remède ;
– l’héliotrope : cette plante symbolise Clytia, une nymphe aquatique follement éprise du dieu Soleil Apollon, et qui ne cessait de l’admirer. Celui-ci était pourtant insensible à ses charmes, si bien qu’elle finit par s’enraciner et par prendre la forme d’un héliotrope qui suit invariablement ses mouvements dans le ciel.

Découvrez nos autres statue dieux grecs comme la statue Aphrodite, statue Hermes, statue Poseidon et statue Zeus.